Le thérapeute face au couple « LE MYTHE FAMILIAL », Robert Neuburger ESF éditeur 1995

Le thérapeute face au couple

« LE MYTHE FAMILIAL », Robert Neuburger ESF éditeur 1995

1. La violence dans les couples.

Introduction.

Le couple est un groupe institué, qui dispose d’une structure mythique et rituelle comme tous les groupes.

Appartenir à un groupe, c’est montrer une croyance aux mythes du groupe et participer à ses rituels.

Les différents groupes que nous faisons exister en y appartenant nous confèrent en retour une identité d’appartenance.

Un rapport auto-organisationnel s’établit entre les groupes et nous, chacun contribuant à autonomiser l’autre, à lui conférer vie et identité.

C’est au carrefour de nos diverses appartenances qu’émerge notre autonomie, comme une potentialité de choisir justement nos appartenances.

Cette appartenance à un groupe assure au sujet une protection par le groupe, du fait de son appartenance. Mais cette solidarité va jouer autant que le sujet reste fidèle au groupe. La même solidarité peut jouer contre le sujet et entraîner des phénomènes de violence s’il semble se détacher du groupe.

Couple et désappartenance.

Une situation délicate se pose lorsqu’un individu désire sortir d’un groupe (ou d’un couple), que se soit parce qu’il ne s’y retrouve pas ou parce que le groupe n’accepte…

Pour avoir accès à ce contenu et à des centaines d’autres articles, vous devez faire une demande d’inscription.

Je m’inscris

Si vous avez déjà un compte, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

À lire aussi…