Maes : Les couples sectaires.

Thérapie Familiale n°2 , 1998.

Les couples sectaires.

Jean-Claude Maes
Psychothérapeute systémique

Résumé :
Les couples sectaires. – Certains couples font une « secte à deux », avec un gourou et un adepte. Cet article raconte l’histoire de quatre couples fonctionnant de cette manière, les conséquences pour leurs ex-adeptes, et la façon dont l’auteur a pu les aider à se déconditionner.

L’aide aux victimes de sectes est devenu ces deux dernières années un de mes secteurs d’activité, ce qui fait que j’ai développé une sensibilité particulière à cette problématique, et quelques stratégies psychothérapeutiques spécifiques. Au fil du temps, j’ai repéré dans ma patientèle « tout venant » des personnes en situation de rupture de couple qui ressemblaient étrangement à des ex-adeptes, et j’ai été amené à élaborer le concept de « couples sectaires », auquel je désire consacrer cet article. De ces couples, on pourrait dire qu’ils font une « secte à deux », avec un gourou et un adepte. L’idéologie du gourou devient celle du couple, et les méthodes de conditionnement de l’adepte sont la plupart de celles habituellement rencontrées dans les sectes. Le conjoint qui s’en va est presque chaque fois l’adepte. Même quand le conjoint qui s’en va est le gourou, c’est l’adepte qui vient me consulter. Généralement, pour un problème qu’il attribue à lui-même et non au couple, mais qui à l’analyse, s’avère y être étroitement lié.
 
Premier exemple : Mathilde

Je commençais tout juste à m’occuper de sectes au moment où Mathilde est venue me consulter, sur les conseils d’une amie à elle dont je m’étais occupé quelques années auparavant. Elle présentait des angoisses flottantes extrêmement envahissantes. Son généraliste avait tâché de la traiter avec des anxiolytiques, sans grand résultat. Tout d’abord, elle n’avait pas la moindre idée de l’origine de ses angoisses. Peut-être le fait d’élever seule son petit garçon ? Au fil des entretiens et avec mon aide, elle envisagea une série d’autres hypothèses. Elle me parla de sa mère, plus…

Pour avoir accès à ce contenu et à des centaines d’autres articles, vous devez faire une demande d’inscription.

Je m’inscris

Si vous avez déjà un compte, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

À lire aussi…